Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur la radio RGB 99.2 FM



- chaque semaine, une chronique diffusée à 8h15, 10h15, 12h15 et 18h15 (du lundi au vendredi), le samedi à 8h15 et 13h45 et le dimanche à 8h15, 10h15 et 12h15
- chaque dernier mercredi du mois de 19 h à 20h, une émission autour de 4 thèmes : les informations du développement durable, l'interview d'un acteur engagé, le débat, les informations pratiques

Des citoyens inquiets de l’état de la planète soumise à tous les excès des développements qui ne la respectent pas ont décidé de se réunir pour faire « quelque chose »

L’association « Quelle Terre Demain ? » veut mettre en œuvre les moyens nécessaires à la seule réponse qui vaille : une Terre vivante, hospitalière, généreuse, pour demain et les jours qui vont suivre pour nos enfants et tous leurs descendants


Il est temps de faire quelque chose.
De faire savoir ce qui est en train de se produire.

De comprendre les conséquences de nos comportements.

D’apprendre les gestes qui sauvent
De les mettre en œuvre

C’est l’objectif que poursuit l’association « Quelle Terre Demain ? »


Incroyables Comestibles CERGY

 

La vocation des Incroyables Comestibles (IC) est d'inciter les citoyens à passer à l'action et de transformer les espaces publics en potagers à partager pour tous en ville et en pied d'immeuble, avec l'objectif de développer l'autonomie alimentaire, le lien social, et de se réapproprier la terre. Une quinzaine de potagers urbains sur les différentes villes de l'agglomération ont vu le jour depuis 2014 et de nouveaux projets émergent chaque mois.

Les ICCP (Incroyables Comestibles de Cergy Pontoise http://cergy.lesincroyablescomestibles.fr/) proposent diverses activités pour sensibiliser à la protection de l'environnement:

- Ateliers pour se former au jardinage écologique

- Ateliers créatifs, créations et décorations de bacs, construction de fascines, semis, plantations, compostage & gestion des déchets, ballades des potagers , récupération de graines etc...

- Ateliers de cuisine, teinture naturelle, produits cosmétique naturels etc.

- Conférences.

- Rencontres et échanges.

17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 18:10

 

 

Bonjour Jacques. Tu veux aujourd’hui nous raconter que les banques nous mentent ?

 

Je veux plus exactement dire qu’elles mentent presque toujours. En fait je souhaite vous parler d’un livre de Pascal Canfin que je viens de lire et qui s’intitule « Ce que les banques vous disent et pourquoi il ne faut presque jamais les croire ».

 

Pascal Canfin ? N’est-ce pas lui qui est ministre ?

 

C’est bien lui. Il a 38 ans. Il est diplômé  de l’Institut d'études politiques de Bordeaux et de l’Université de Newcastle. Aujourd’hui il est ministre délégué au Développement auprès du ministre des Affaires étrangères, dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault.

Il a été journaliste à « Alternatives économiques », député européen de  2009 à 2012 et il a participé à de nombreuses commissions et en particulier à la Commission des affaires économiques et monétaires. Cette commission étant chargée d’examiner et d’aménager les propositions de lois concernant les marchés financiers, cela amené Pascal Canfin à rencontrer un grand nombre d’acteurs agissant dans ces marchés et en particulier la multitude de lobbyistes qui gravitent autour du parlement européen.


Il est donc très bien placé pour connaître le monde de la finance. Alors, dans son livre que nous raconte-t-il ?

 

Il reprend point par point les arguments que sortent les banques pour lutter contre toute loi visant à réglementer les marchés financiers et il les démonte un par un. A les entendre les banques ne sont pas responsables de la crise financière, ni de celle de la zone euro, qu’il ne faut surtout pas toucher aux agences de notation etc…


Et ce n’est pas vrai ?

 

Pour ce qui est de la crise financière, par exemple, si ce sont les banques américaines et elles seules qui sont responsables, comme l’affirment les banques européennes on se demande pourquoi il a fallu verser des centaines de milliards d’argent public pour sauver certains de leurs établissements. Si les fonds spéculatifs possèdent une telle force de frappe, c’est bien parce que les banques leur prêtent de l’argent. Quand on y regarde de près, c’est toute une organisation qui est responsable et les banques en font partie.


Mais les Banques Françaises, elles, elles sont beaucoup plus sérieuses que ça : elles ne spéculent pas, elles ne flirtent pas avec les paradis fiscaux…

 

C’est effectivement ce qu’elles veulent nous faire croire. Mais la Société générale par exemple fait partie des banques qui détenaient un grand nombre d’actifs du type subprimes avant la crise : elle s’en est sortie grâce aux contribuables américains qui ont renfloué AIG auprès duquel la Société Générale était assurée. Coût 12 milliards de dollars. Il faut souligner également que les banques françaises renflouent leur secteur banque d’affaires avec l’argent des épargnants clients de leur secteur banque de dépôt. Ce qui est particulièrement cynique parce qu’elles savent bien que si la banque de dépôts à des difficultés, l’état ne pourra pas ne pas voler à son secours.


Bon, j’ai bien compris, le livre met en lumière ce que l’on savait déjà plus ou moins, à savoir que le monde de la finance a des pratiques pour le moins contestables. Mais en dehors de cela qu’est-ce qu’il nous apporte ?

 

Les deux derniers chapitres sur les 8 que comporte le livre sont beaucoup plus positifs : dans le septième chapitre, Pascal Canfin propose 10 mesures immédiatement applicables pour que les banques s’occupent davantage de financer l’économie réelle et un peu moins de spéculer pour leur propre compte. Certaines de ces mesures sont d'ailleurs  je crois à l’étude par le gouvernement Ayrault. Quant au chapitre 8 il nous convie, nous citoyens à être des acteurs économiques responsables, en ne plaçant pas nos économies dans des banques qui risquent de s’en servir pour spéculer contre les états mais de plutôt choisir des établissements ayant une éthique, comme la NEF, le Crédit coopératif ou la Banque Postale. Pour cela il suffit d’aller sur le site jechangedabanque.org.

Partager cet article

Repost 0
Publé par bureauQTD - dans Chroniques RGB
commenter cet article

commentaires