Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur la radio RGB 99.2 FM



- chaque semaine, une chronique diffusée à 8h15, 10h15, 12h15 et 18h15 (du lundi au vendredi), le samedi à 8h15 et 13h45 et le dimanche à 8h15, 10h15 et 12h15
- chaque dernier mercredi du mois de 19 h à 20h, une émission autour de 4 thèmes : les informations du développement durable, l'interview d'un acteur engagé, le débat, les informations pratiques

Des citoyens inquiets de l’état de la planète soumise à tous les excès des développements qui ne la respectent pas ont décidé de se réunir pour faire « quelque chose »

L’association « Quelle Terre Demain ? » veut mettre en œuvre les moyens nécessaires à la seule réponse qui vaille : une Terre vivante, hospitalière, généreuse, pour demain et les jours qui vont suivre pour nos enfants et tous leurs descendants


Il est temps de faire quelque chose.
De faire savoir ce qui est en train de se produire.

De comprendre les conséquences de nos comportements.

D’apprendre les gestes qui sauvent
De les mettre en œuvre

C’est l’objectif que poursuit l’association « Quelle Terre Demain ? »


Incroyables Comestibles CERGY

 

La vocation des Incroyables Comestibles (IC) est d'inciter les citoyens à passer à l'action et de transformer les espaces publics en potagers à partager pour tous en ville et en pied d'immeuble, avec l'objectif de développer l'autonomie alimentaire, le lien social, et de se réapproprier la terre. Une quinzaine de potagers urbains sur les différentes villes de l'agglomération ont vu le jour depuis 2014 et de nouveaux projets émergent chaque mois.

Les ICCP (Incroyables Comestibles de Cergy Pontoise http://cergy.lesincroyablescomestibles.fr/) proposent diverses activités pour sensibiliser à la protection de l'environnement:

- Ateliers pour se former au jardinage écologique

- Ateliers créatifs, créations et décorations de bacs, construction de fascines, semis, plantations, compostage & gestion des déchets, ballades des potagers , récupération de graines etc...

- Ateliers de cuisine, teinture naturelle, produits cosmétique naturels etc.

- Conférences.

- Rencontres et échanges.

17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 14:00

Pour écouter la chronique :

 

Peut-on se passer du gaz de schiste ? by quelle terre demain

 

 

Quand tu te demandes si on peut se passer du gaz de schiste, est-ce de la provocation ou bien est-ce que tu te poses réellement la question ?


Oh, c’est un peu des deux : Aujourd’hui la France traverse une crise économique et sociale sans précédents. On a dépassé les 3 millions de chômeurs, beaucoup de foyers souffrent de précarité énergétique, la dette publique est colossale, les déficits budgétaires donnent le vertige, notre balance des paiements avec l’étranger est déficitaire et l’activité est en pleine stagnation. Alors, si on dispose dans notre sous-sol, en France, d’une source d’énergie rentable, meilleur marché que le gaz que nous importons de Russie, il peut être tentant de l’utiliser…


Mais il est désastreux pour l’environnement et, est-on certain qu’il soit rentable, abstraction faite de l’impact environnemental de son extraction ?


Nous reviendrons, bien sûr sur cet impact environnemental. Sur le plan strictement économique, les Etats-Unis qui l’exploitent sur leur territoire depuis dix ans, disposent grâce à lui d’un gaz trois à quatre fois moins cher que celui que nous importons de Russie. Quand on sait que le pétrole atteint des prix record, que ses prix ont toutes les chances d’augmenter encore et que c’est la principale source d’énergie Européenne, cela veut dire que l’activité économique va en souffrir. Cela veut dire aussi que nos dépenses de chauffage vont, selon les prévisions, augmenter de 60% d’ici à 2020. On comprend que le gouvernement laisse la porte entrouverte en ce qui concerne le gaz de schiste d’autant que son exploitation peut être le source d’un nombre d’emplois considérable, ce dont on a bien besoin actuellement.


Soit, mais parle-nous un peu de l’impact environnemental.


Là c’est une autre histoire : Il faut savoir qu’aujourd’hui, l’extraction du gaz de schiste s’opère en envoyant des quantités faramineuses d’eau sous pression (700 bars) dans les couches géologiques qui contiennent du gaz, afin de créer des fissures dans la roche pour permettre au gaz de se rassembler et de remonter vers la surface. Qui plus est l’eau injectée contient des lubrifiants, des biocides, des détergents et du sable. Cette méthode appelée fracturation hydraulique exige des quantités si énormes d’eau qu’aux Etats-Unis, cela freine l’extraction des gaz de schiste et met en rivalité les agriculteurs avec les sociétés d’exploitation. Cette eau rejoint de différentes façons les eaux de surface, entrainant avec elle, non seulement les ingrédients mis au départ pour faciliter l’extraction, mais aussi du toluène, du cadmium, du cyanure de fer etc…. Sans parler de la radioactivité non négligeable dont elle s’est dotée en traversant les schistes.


 Là on comprend mieux l’opposition farouche des écologistes !


Oui, mais ce n’est pas tout : la fracturation hydraulique de la roche libère également du méthane, dont une partie appréciable part dans l’atmosphère sous forme de fuites. Or le méthane est 4 fois plus actif que le dioxyde de carbone dans les gaz à effet de serre. Enfin, je n’ai pas parlé des risques sismiques liés à la fracturation de la roche mer, ni de la dégradation des paysages par l’implantation d’un grand nombre de derricks relativement rapprochés.


Alors, toi, quelles conclusions tu tires de tout cela ?


Je trouve que ce débat est tout à fait caractéristique de la société dans laquelle nous vivons : Nous savons tous que notre mode de vie nous conduit à une catastrophe sur le plan climatique, mais tout en le déplorant, nous faisons tout pour sauvegarder ce mode de vie. Alors, si nous souhaitons conserver notre mode de vie, quelles qu’en soient les conséquences, il est clair qu’il faut exploiter les gaz de schiste… Et… après nous le déluge !

Partager cet article

Repost 0
Publé par bureauQTD - dans Chroniques RGB
commenter cet article

commentaires