Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur la radio RGB 99.2 FM



- chaque semaine, une chronique diffusée à 8h15, 10h15, 12h15 et 18h15 (du lundi au vendredi), le samedi à 8h15 et 13h45 et le dimanche à 8h15, 10h15 et 12h15
- chaque dernier mercredi du mois de 19 h à 20h, une émission autour de 4 thèmes : les informations du développement durable, l'interview d'un acteur engagé, le débat, les informations pratiques

Des citoyens inquiets de l’état de la planète soumise à tous les excès des développements qui ne la respectent pas ont décidé de se réunir pour faire « quelque chose »

L’association « Quelle Terre Demain ? » veut mettre en œuvre les moyens nécessaires à la seule réponse qui vaille : une Terre vivante, hospitalière, généreuse, pour demain et les jours qui vont suivre pour nos enfants et tous leurs descendants


Il est temps de faire quelque chose.
De faire savoir ce qui est en train de se produire.

De comprendre les conséquences de nos comportements.

D’apprendre les gestes qui sauvent
De les mettre en œuvre

C’est l’objectif que poursuit l’association « Quelle Terre Demain ? »


Incroyables Comestibles CERGY

 

La vocation des Incroyables Comestibles (IC) est d'inciter les citoyens à passer à l'action et de transformer les espaces publics en potagers à partager pour tous en ville et en pied d'immeuble, avec l'objectif de développer l'autonomie alimentaire, le lien social, et de se réapproprier la terre. Une quinzaine de potagers urbains sur les différentes villes de l'agglomération ont vu le jour depuis 2014 et de nouveaux projets émergent chaque mois.

Les ICCP (Incroyables Comestibles de Cergy Pontoise http://cergy.lesincroyablescomestibles.fr/) proposent diverses activités pour sensibiliser à la protection de l'environnement:

- Ateliers pour se former au jardinage écologique

- Ateliers créatifs, créations et décorations de bacs, construction de fascines, semis, plantations, compostage & gestion des déchets, ballades des potagers , récupération de graines etc...

- Ateliers de cuisine, teinture naturelle, produits cosmétique naturels etc.

- Conférences.

- Rencontres et échanges.

8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 14:59

Tu me sembles très intéressé par l’éclosion d’initiatives citoyennes destinées à créer des liens entre les habitants, ici à CERGY-PONTOISE, mais aussi un peu partout en France et en Europe. Peux-tu nous présenter ce phénomène ?

Je constate un foisonnement d’initiatives motivées par le désir de promouvoir une consommation responsable, initiatives qui tendent à réduire l’empreinte écologique des consommateurs et permettent de rapprocher des personnes partageant les mêmes valeurs, que ce soit dans le même quartier ou pas.

Peux-tu nous donner quelques exemples, différents de ce qu’on connaît ici tels que les SEL, Système d’Echanges Locaux ?

Le premier est le troc de presse : le concept est tout simple, il s’agit de partager des journaux ou des magazines entre voisins. Plutôt que de les recycler quand on n’en veut plus, on peut s’organiser afin que ses voisins puissent également profiter de ses lectures. Outre l’intérêt écologique de ce système qui permet de donner une seconde vie à chaque journal/magazine avant qu’il ne soit recyclé, les avantages sont nombreux. Si l’on est plusieurs voisins à lire le même journal/magazine, on peut acheter un numéro chacun son tour et ainsi réduire sa consommation et faire des économies. De plus, cela peut être l’opportunité de lire des numéros que l’on n’achèterait pas forcément et donc d’élargir ses lectures. Enfin, cette forme de consommation collaborative donne naturellement l’opportunité de faire connaissance avec des voisins qui ont au moins un point commun avec nous!

Effectivement, c’est tout simple et certainement facile à organiser via les moyens offerts par les capacités d’internet ou simplement par des relations de voisinage ! Autre exemple ?

Ceux qui ont la chance d’avoir un ou plusieurs arbres fruitiers dans leur jardin savent qu’il est difficile pour un propriétaire de consommer chaque récolte dans son intégralité avant que celle-ci ne s’abîme. On peut éviter le gaspillage en partageant ses fruits avec des voisins, soit en les leur donnant, soit en les échangeant contre des fruits de leur propre jardin. Ce système permet également de valoriser la consommation locale et bien évidemment d’entretenir de bonnes relations de voisinage… car si on veut se délecter des belles mirabelles du voisin, on a plutôt intérêt à rester en bons termes et leur offrir les cerises dont on ne sait que faire !

Et pour rester dans le domaine d’échanges locaux, si ce n’est de proximité, d’autres initiatives ?

C’est le principe du REPAIR CAFE :

Chacun d’entre nous, quelles que soient ses expériences, a des connaissances et des compétences qui pourraient être utiles à d’autres. Pourtant, à moins d’être professionnel ou formateur, on prend rarement le temps d’enseigner nos connaissances à autrui. Le Repair Café, comme le site « TalenTroc » est une plateforme d’éducation collaborative qui réunit tous ceux qui sont prêts à partager un talent en échange de l’apprentissage d’un autre savoir-faire. Les domaines d’échange sont très variés : informatique, langues, bricolage, jardinage, musique, photographie, cuisine… il y en a pour tous les besoins !

On connaît déjà des systèmes spontanés d’entraide entre voisins d’échange de compétences, de services, alors quel est l’apport de ces sites de rapprochement des demandes et des offres ?

Je vais prendre le dernier exemple : celui de la machine du voisin. Ce site internet répertorie tous les propriétaires de machines qui ne servent que quelques minutes ou quelques heures par semaine ou par mois, ou par an … : j’ai un taille-haie que je n’utilise que quelques heures par an … et mes voisins aussi ! N’est-ce pas stupide d’immobiliser ainsi des machines (et donc de l’argent). Il en est de même pour les machines à laver le linge, les tondeuses, les outillages électro portatifs, et beaucoup d’autres choses ! Il faut inventer le concept de « SMF », sans machines fixes, qui a plusieurs avantages : D’un point de vue écologique, une machine en moins d’achetée, c’est une machine en moins à fabriquer, à emballer, à transporter et à entretenir, donc des matériaux et de l’énergie d’économisés.

Je reviens à mon propos introductif : tu sembles très intéressé par ces initiatives : pourquoi ?

Parce qu’elles illustrent le fait qu’il existe un véritable désir de partager, d’échanger, de collaborer … et ceci afin d’éviter le gaspillage tout en améliorant les relations entre voisins.

Partager cet article

Repost 0
Publé par bureauQTD
commenter cet article

commentaires