Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur la radio RGB 99.2 FM



- chaque semaine, une chronique diffusée à 8h15, 10h15, 12h15 et 18h15 (du lundi au vendredi), le samedi à 8h15 et 13h45 et le dimanche à 8h15, 10h15 et 12h15
- chaque dernier mercredi du mois de 19 h à 20h, une émission autour de 4 thèmes : les informations du développement durable, l'interview d'un acteur engagé, le débat, les informations pratiques

Des citoyens inquiets de l’état de la planète soumise à tous les excès des développements qui ne la respectent pas ont décidé de se réunir pour faire « quelque chose »

L’association « Quelle Terre Demain ? » veut mettre en œuvre les moyens nécessaires à la seule réponse qui vaille : une Terre vivante, hospitalière, généreuse, pour demain et les jours qui vont suivre pour nos enfants et tous leurs descendants


Il est temps de faire quelque chose.
De faire savoir ce qui est en train de se produire.

De comprendre les conséquences de nos comportements.

D’apprendre les gestes qui sauvent
De les mettre en œuvre

C’est l’objectif que poursuit l’association « Quelle Terre Demain ? »


Incroyables Comestibles CERGY

 

La vocation des Incroyables Comestibles (IC) est d'inciter les citoyens à passer à l'action et de transformer les espaces publics en potagers à partager pour tous en ville et en pied d'immeuble, avec l'objectif de développer l'autonomie alimentaire, le lien social, et de se réapproprier la terre. Une quinzaine de potagers urbains sur les différentes villes de l'agglomération ont vu le jour depuis 2014 et de nouveaux projets émergent chaque mois.

Les ICCP (Incroyables Comestibles de Cergy Pontoise http://cergy.lesincroyablescomestibles.fr/) proposent diverses activités pour sensibiliser à la protection de l'environnement:

- Ateliers pour se former au jardinage écologique

- Ateliers créatifs, créations et décorations de bacs, construction de fascines, semis, plantations, compostage & gestion des déchets, ballades des potagers , récupération de graines etc...

- Ateliers de cuisine, teinture naturelle, produits cosmétique naturels etc.

- Conférences.

- Rencontres et échanges.

26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 16:00

 

 

La précarité énergétique by quelle terre demain

 

 

Bonjour Jean-Pierre, tu vas nous parler de précarité énergétique

 

Bonjour, oui ce sujet est à l’honneur en ce moment suite à la conférence environnementale et le gouvernement a indiqué souhaiter agir à 2 niveaux :

·       par un vaste plan de rénovation et isolation des logements les plus vétustes afin de les rendre moins énergivores ; 

·        par une tarification progressive du gaz et de l’électricité afin d’inciter à la réduction des consommations tout en rendant les consommations de base accessibles au plus grand nombre. 

 

Et aurais-tu un scoop à nous donner sur ces projets de loi ?

 

Non, pas du tout. Sur ces projets je ne lis comme vous que ce qu’il y a dans la presse.

Comment va-t-on financer l’isolation d’1 million de logement par an considérant que les coûts sont gigantesques et que bon nombres de propriétaires ne peuvent pas les supporter même avec la perspective d’une plus-value à la revente ou d’un bénéfice au niveau des consommations de chauffage…

Concernant le projet de loi sur le tarif progressif de l’énergie, l’UMP et le Front de Gauche s’y opposent … au motif pour le second que les plus pauvres sont souvent les plus mal logés dans des appartements ou des maisons considérées comme des passoires thermiques et qu’ils risquent de voir leur facture d’énergie augmenter.

 

Et alors quelles sont les solutions ?

 

Je n’en ai pas de toute faite, mais en tout cas si l’on ne fait rien, on risque de voir progresser la précarité énergétique et c’est bien cela qui me concerne aujourd’hui !

Quant aux solutions, certaines voies ont été esquissées :

·        Le mécanisme de tiers investissement tel que proposé par la Caisse  des Dépôts et la Société d’Economie Mixte (SEM) Energie Posit’if (Ile de France), permet de faire financer les travaux par un tiers, la SEM, qui gère ensuite les remboursements des travaux à l’aide des économies de charge réalisées sur le long terme, à charges constantes ou légèrement augmentées pour le propriétaire ou le locataire.

·        Ceci n’est possible que par un financement à très long terme à des taux très avantageux tels que ceux que pratique la Banque Centrale Européenne (BCE) à destination des banques privées qui se sucrent au passage en prêtant à des taux bien plus élevés.

·        En ce qui concerne les Copropriétés privées, dans une condition difficile globalement en France, une obligation de rénovation énergétique similaire à celle de ravalement tous les 10 ans et/ou des mécanismes de provisions systématiques pour travaux devraient apporter des éléments de solutions, mais présentent les mêmes difficultés de financement.

 

Tu disais être concerné par la précarité énergétique ?

 

Oui, l’article du Parisien daté du 30 octobre sur ce sujet est inquiétant :

L’hiver dernier 42% des foyers ont limité la température dans leur logement du fait de l’augmentation des prix du gaz et de l’électricité ; ce % grimpe à 49% chez les plus de 65 ans.

Alors qu’il est conseillé une température de 19°C, certains baissent de 1 à 2 voire 3 °C leur thermostat par rapport à celle-ci ; n’hésitant pas à mettre 2 à 3 couches de vêtements, ou à aller dormir chez leurs enfants mieux lotis.

Ma voisine me disait ce matin que les prix du gaz et de l’électricité ont augmenté de près de 20% en 3 ans… et elle est près de ses sous car elle a une très maigre retraite, donc je lui fais confiance !

 

En conclusion ?

Le gouvernement a raison de placer ce problème de la précarité énergétique en haut des priorités. Gageons qu’il sache trouver les bonnes solutions pour faire reculer cette précarité énergétique chez le plus grand nombre.

Partager cet article

Repost 0
Publé par bureauQTD - dans Chroniques RGB
commenter cet article

commentaires